Y a-t-il quelque chose à voir en Guyane ?

Des pays peu touristiques, j’en ai visité quelques uns dans ma vie. Mais c’est bien la première fois qu’en explorant une région dans ses moindres recoins pendant plus de 4 semaines, je ne croise pas un seul curieux ! Quelques « faux touristes » seulement (un dizaine en tout) : quelques pèlerins venus visiter un membre de la famille ou un ami installé en Guyane, et qui en profitent pour faire un petit tour. Mais de vrais voyageurs qui un jour se sont dit « Tiens, pour mes prochaines vacances, je pars en Guyane », pas l’ombre d’un. Pas un seul routard non plus : la Guyane n’est pas sur le chemin des Grandes Transhumances Routardes (oui, car les routards, en cherchant des itinéraires hors des sentiers battus, finissent tous par emprunter les mêmes routes !).

Il faut dire aussi que je me suis rendu dans ce petit coin d’Amérique du Sud en plein milieu de la saison des pluies. Il pleut plus que pendant la saison sèche, c’est évident. Mais les averses ne durant pas plus de quelques minutes sous ces latitudes, la gêne n’est que passagère. Et voyager pendant la basse saison est encore le meilleur moyen de transformer même la plus touristique des destinations en havre de paix hors des sentiers battus.

Levons un doute tout d’abord : si certains pays n’attirent pas les touristes, ce n’est pas forcément parce que ce sont des trésors cachés. Il se peut aussi qu’il n’y ait rien à y voir ! Prenez la Saskatchewan, province du centre du Canada… Pas de touristes, et rien à y faire… Ce n’est pas le cas de la Guyane. Cette enclave française pâtit d’abord de la concurrence de ses magnifiques voisins, et notamment le Brésil, ou le Venezuela, à la culture plus riche, plus exotique, et aux magnifiques ressources naturelles.
Ensuite, elle a du mal à se détacher d’une réputation sulfureuse, liée à l’insécurité, l’orpaillage illégal, le banditisme.

Alors y a-t-il un intérêt à visiter le Guyane ? Oui, trois fois oui ! Si elle est moins spectaculaire que ses voisins, la Guyane est tout de même le terrain de jeu idéal pour les amateurs d’aventure, douce ou forte, qui cherchent à visiter un petit coin d’Amazonie. Car la Guyane est, excusez du peu, le département le plus grand de France, couvert à 90% par la forêt amazonienne.

Il est donc facile de s’enfoncer dans l’immensité verte, de découvrir une faune riche et diversifiée, pour peu que l’on prépare un peu, car les structures touristiques sont plus que balbutiantes. Mais l’avantage est que vous ne serez pas gêné par les touristes, et que cette absence de visiteurs confère à la Guyane une atmosphère d’authenticité et d’aventure inédite. L’aventure que vous vivrez en Guyane n’est pas préfabriquée pour les touristes. La pirogue qui vous mènera de St Laurent du Maroni à Maripasoula à travers les villages amérindiens et noirs-marrons du plus grand fleuve navigable de la Guyane n’a pas été financée par l’Office du Tourisme. C’est peut-être tout simplement celle… du facteur !

Côté insécurité, rien de bien alarmant. En tout cas rien de pire qu’une grande partie de l’Amérique du Sud. Il suffit d’éviter de se promener avec son appareil photo et ses bijoux dans une rue sombre à 3h du matin…

Côté culture, c’est assez indescriptible. Une vague impression, parfois gênante, de colonialisme, une architecture française, des petits villages avec leur monument au mort, leur boulangerie et leur PMU, le tout au milieu de la jungle… Le contraste entre St Georges, à la frontière brésilienne, et Oyapoque, juste de l’autre côté du fleuve au Brésil, est déroutant.

Enfin, la Guyane est un endroit unique au monde, car elle réussit à lier nature sauvage et technologie. Si vous décidez d’y entreprendre un voyage, il vous faut absolument vous arranger pour être sur place lors d’un lancement de la fusée Ariane. Il y en a une dizaine par an, c’est donc normalement assez facile. Et le spectacle de ce bolide se lançant avec fracas dans le ciel est absolument saisissant.

La Guyane se mérite. Elle se prépare. Mais elle saura vous dépayser totalement, pour peu que vous vous laissiez porter par ce coin de France en Amazonie.

Publicités

6 commentaires

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s