Votre hôtel a brûlé… et autres arnaques de voyage

C’est un classique. Lorsque vous arrivez à New Delhi, et demandez à un chauffeur de taxi ou de tuk-tuk de vous emmener à un hôtel que vous avez pris soin de réserver, vous êtes exposé aux traditionnelles tentatives de vous dérouter de votre destination première pour vous emmener dans l’hôtel du cousin, de l’ami, de la belle-sœur. On vous assure qu’un incendie vient de ravager votre hôtel, qu’il a été fermé par les services sanitaires, qu’il n’existe tout simplement pas… et si vous n’y prenez garde, vous vous retrouvez dans l’heure qui suit dans un quartier pour le moins douteux de la ville à la réception d’un hôtel tout aussi douteux.

Moto taxi Birmanie

Cette particularité n’est pas l’apanage de New Delhi, ni de l’Inde, ni même des pays dits en voie de développement. Même si on peut admettre comme généralité que plus la différence de niveau de vie entre votre pays et celui que vous visitez, plus les chances d’attirer la convoitise sont grandes.

Comment éviter le plus possible ces petites ou grandes arnaques qui touchent tous les voyageurs ?

  1. Préparez-vous psychologiquement.

Vous partez en voyage. Vous n’êtes pas chez vous, et vous êtes donc moins au fait des us et coutumes locales qu’un habitant du coin. Vous allez donc invariablement payer plus cher que lui pour le même service. Au Cambodge, vous payerez peut-être le double du prix normal pour une bouteille d’eau. Aux État-Unis, vous réaliserez que le restaurant d’à côté offre un menu équivalent à celui dans lequel vous vous êtes installé, pour moins cher. L’essentiel est de le savoir, et de l’accepter. En négociation, le bon prix est le prix avec lequel le vendeur et l’acheteur sont tous les deux contents.

51-macdo-banfora

  1. Sachez où vous mettez les pieds.

Avant d’entreprendre un voyage, renseignez-vous un minimum sur votre destination. Les arnaques sont-elles fréquentes ? De quelle nature sont-elles ? Quels sont les prix approximatifs sur place ? Autant d’interrogations qui vous permettront d’avoir l’esprit plus tranquille. Il est important aussi de vous renseigner sur les personnes vers qui vous tourner en cas de problème. La police locale est-elle fiable ? Vaut-il mieux vous rendre à votre ambassade ? Vous tourner vers votre assurance ?

Lijang_01

  1. Faites confiance, mais pas trop.

Si vous vous méfiez de tout, vous risquez de passer de mauvaises vacances. Si vous êtes trop naïf, vous allez vous faire plumer. C’est une question d’équilibre, évidemment. Faites preuve de bon sens – plus facile à dire qu’à faire, certes. Il n’est pas question de refuser systématiquement toute invitation à partager un verre de thé. Car alors adieu les belles rencontres qui font toute la saveur du voyage. Mais restez sur vos gardes, et apprenez à repérer quand une invitation semble étrange. Ce n’est pas une science exacte, et il y a toujours un risque, mais cela fait partie du jeu.

Tibet

  1. Adoptez la bonne attitude.

Inutile d’essayer de passer pour un local. Même dans un pays dont les habitants ont un physique proche du vôtre, on s’apercevra bien vite que vous êtes un touriste… et donc une cible potentielle. Mais essayez de prendre l’air d’un touriste averti plutôt que d’un explorateur du dimanche mal préparé. Avant de sortir, repérez votre chemin sur un plan, de façon à le consulter le moins possible une fois sur la route. N’ayez pas l’air d’un sapin de noël, avec 3 appareils photos et 2 caméras qui pendent négligemment autour de vous à bout de bride. Fondez-vous au maximum dans le paysage local en vous renseignant sur les usages vestimentaires. Si personne dans la rue ne porte de short, portez un pantalon (ou une robe longue). Oui, même s’il fait chaud ! Inutile en revanche de donner dans le folklore… Le sombrero à fils argentés au beau milieu de Mexico City est à proscrire !

tourist

Face au harcèlement des vendeurs de rue, inévitable dans certains lieux touristique, tout est dans l’assurance que vous affichez. Si vous montrez clairement que vous ne comptez pas acheter, vous serez beaucoup moins sollicité. D’une manière générale, il vaut d’ailleurs mieux faire ses emplettes sur des stands, afin d’encourager cette pratique et décourager la vente à la sauvette.

Toutes ces précautions prises, si vous êtes victime d’une petite arnaque pendant votre voyage, essayer de positiver. Il serait dommage que vous vous laissiez en plus gâcher vos vacances !

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s