Je rentre… pour l’instant

Vous qui suivez ce blog, sur lequel je l’avoue je n’ai pas été très constant ces derniers temps, savez qu’il est consacré au voyage. Cet article ne fait pas exception, cependant il vous raconte l’histoire d’un voyage… de retour.

Ce retour, c’est le mien. J’ai décidé de quitter le Japon et de revenir m’installer en France. Il y a quelques mois je vous faisais part de l’acquisition d’une maison en Ardèche. Au départ, ce projet était tout simplement un investissement. Aujourd’hui il est devenu un projet de vie.

Mon nouveau chez moi

C’est donc en Ardèche que je vais m’installer. Léger changement de rythme : après 3 ans dans la vibrant capitale Japonaise, retour à la campagne. Je suis habitué de ce genre de changements radicaux, puisque j’avais déjà quitté le Laos, pays sans doute le plus calme du monde, pour le Japon et sa surpopulation.

Ma maison d’avant, au Laos… Encore plus calme que l’Ardèche

Pourquoi rentrer maintenant ? Vous vous le demandez sûrement, et la réponse et oui, un élément perturbateur du petit nom de Covid est passé par là. Tout d’abord, le Japon est un pays formidablement attachant, aux habitants d’une gentillesse incroyable, aux paysages somptueux, à la culture riche et aux saveurs culinaires incomparables. Mais Tokyo est un environnement stressant pour la vie quotidienne, et l’ambiance de travail sur fond de pandémie la rend difficile à vivre.

J’avais déjà plus ou moins commencé à faire mes valises l’année dernière pour suivre une opportunité professionnelle au Vietnam. L’Asie du sud-est est une région qui m’est chère, et chaque fois que je l’ai quittée pour explorer une autre partie du monde, j’y suis toujours revenu. Et puis patatras. Covid se pointe, emporte tout sur son passage, les opportunités de mutation quelles qu’elles soient et toute l’industrie du tourisme dans la foulée.

Et aussi, vous me manquez. Si si. L’une des raisons pour lesquelles l’expatriation a toujours été douce à vivre est que vous êtes tous des voyageurs, et que ma maison vous a toujours accueillis. La famille, les amis, beaucoup sont venus me voir, parfois plusieurs fois dans le même pays. Mais depuis près de 2 ans, ma chambre d’amis s’ennuie.

Donc patience, patience, patience… puis décision. Attendre est trop long. Puisque je ne peux pas voyager plus loin, je vais explorer plus près. En France. Mais pas question de retourner à la ville. C’est la campagne qu’il me faut.

Donc voilà, je prends mes clics après avoir pris ma claque. Mon vol est pris pour le 30 septembre, aller simple de Tokyo vers Paris. Au programme, transformer cette belle bâtisse ardéchoise en maison d’hôtes. Proposer dans un premier temps des voyages inoubliables en Ardèche. Puis, quand le monde s’ouvrira, nous recommencerons à rêver d’ailleurs plus lointains.

Restez connectés, je vous parle de l’Ardèche dès que j’y suis. Sûrement avant, même. Tiens, d’ailleurs, allez faire un tour sur l’article dans lequel je parle de ma maison.

Et je vous reparle du Monde aussi, parce que je suis encore un peu jeune pour prendre ma retraite de voyageur. Le Monde ne perd rien pour attendre.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s