Suivez le guide !

Nous sommes au Pérou, sur le site de Puca Pucara, à quelques kilomètres de Cuzco, cœur de la vallée sacrée des Incas.

Un homme nous aborde pour nous proposer ses services de guide. Nous refusons aimablement, comme souvent, car la plupart du temps ces guides improvisés se contentent d’une vague explication que l’on peut retrouver dans n’importe quel guide touristique.

Mais cette fois-ci, la démarche nous intrigue : ce charmant monsieur nous propose 10 minutes de visite gratuite. L’idée est que, si nous sommes satisfaits, nous l’engagions pour une visite d’une heure, cette fois payante bien entendu. Curieux, nous acceptons. Ces 10 premières minutes sont magiques ! Notre guide, passionné et passionnant, nous fait découvrir les coulisses d’un monde Inca que nous ne connaissions pas. Allechés, nous acceptons avec plaisir de poursuivre l’expérience pour l’heure qui suit. Cette heure, nous ne la regretterons pas ! Une avalanche d’anecdotes croustillantes, des détails historiques à foison… Nous sommes spectateurs, mais aussi acteurs : nous devons nous étendre pour sentir la force de l’énergie de la terre nourricière, observer les alentours pour imaginer une ancienne route… Un moment inoubliable.

Cuzco, au coeur de la vallée sacrée.

Rentrés à Cuzco, nous nous jetons sur Internet pour avoir plus de détails sur certains aspects de l’histoire… pour nous apercevoir que nous venons pendant une heure entière d’écouter un conte intégralement né de l’imagination de notre guide pourtant si convaincant !

Sommes nous fâchés ? Absolument pas ! Nous avons passé un bon moment, écouté une jolie histoire…

Évidemment, mon propos n’est pas d’affirmer qu’un guide peut raconter n’importe quoi… mais simplement d’attirer votre attention sur le fait que parfois, plutôt que de visiter seul, un guide peut vous aider à simplement vivre une expérience différente.

Aurions nous aimé le Tibet sans Woeser, rencontré par hasard à Lhassa, et devenu depuis notre ami ? Sans doute. Mais nous ne l’aurions certainement pas vécu aussi intensément, et surtout nous n’aurions pas parcouru ces régions du Tibet inconnu avec lui quelques années plus tard.

Woeser, notre guide tibétain, et sa soeur, religieuse.

Barcelone est-elle la même le nez plongé dans un guide touristique que racontée par Betty, diplômée de l’École du Louvre spécialisée en architecture et en histoire de l’art ?

Betty, guide à Barcelone.

Même lorsque l’on aime se débrouiller seul, certaines sites ne prennent toute leur valeur qu’expliqués par quelqu’un qui les vit et qui les connaît.

Quant à savoir quels sont ces endroits qui se visitent seul, et quels sont ceux pour lesquels un guide est un plus…

Quant à savoir qui sont ces guides qui sortent du blabla calqué sur les brochures touristiques…

Il suffit de me demander ! 

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s